Musica Ritrovata

Giuseppe Gavazza
French
Pour l’ensemble Sond’Ar-te et électronique

Il y a quelques semaines et dans le cadre d’EASTN, j’ai été sollicité pour composer une pièce adaptée au Sond’Ar-te Electric Ensemble devant être jouée lors du festival Musica Viva à Lisbonne. C'est une pièce pour cinq musiciens (« Ensemble Pierrot » : Flute, Clarinette, Violon, Violoncelle et Piano), cinq instrumentistes virtuels GENESIS et l’acousmonium d’O Culto do Ajuda. Miguel Azguime m’écrit alors : “S’il te plait, envoie-nous la partition et la partie électronique de l’œuvre avant la fin du mois d’avril et aussitôt que tu pourras, le titre de cette composition.”

Quelques temps après, alors que j’étais chez moi, cette seconde requête, plus urgente, me travaillait, quand la liste de lecture aléatoire de mon ordinateur choisit de me faire entendre la magnifique suite pour piano Musica Ricercata de György Ligeti. Je cherchais un titre pour une composition in fieri, le passage de Musica Ricercata vers Musica Ritrovata fut donc immédiat.

Ce titre était l’inexorable et inattendue matrice de l’esprit de cette future composition pour laquelle je retrouvais le langage et la technique classique, les modes, les accords (empruntés à Scriabine et Messsiaen), les séquences harmoniques et rythmiques, le canon, la passacaille.

Quoi qu’il en soit, ceci était cohérent avec mon travail de recherche sur l’environnement de synthèse sonore par modèle physique GENESIS (développé par l’ACROE à Grenoble, où je suis actuellement doctorant) comme outil pour la composition musicale. Cherchant des modèles produisant des formes, potentiellement intéressantes à l’écoute, j’ai considéré plus efficace et fertile de travailler sur la base d’une matière et d’élements musicaux bien connus plutôt qu’inhabituels. 

Présenté à :